La chiropraxie


Définition

Daniel David Palmer a développé les principes chiropratiques aux Etats-Unis dès 1895, alors même que les ajustements articulaires (Manipulations articulaires) trouvaient déjà leur place de façon empirique dans la médecine depuis plusieurs siècles.
La chiropraxie est une thérapie manuelle ayant pour objectif la prévention et/ou le traitement des troubles de l'appareil locomoteur du corps humain et de leurs conséquences, en particulier au niveau du dos, des cervicales mais également au niveau des autres articulations. 
Pour ce faire, les chiropracteurs utilisent des actes de manipulation et mobilisation manuelles, instrumentales ou assistées mécaniquement. Les chiropracteurs peuvent également compléter leur traitement par des exercices et des conseils à visée antalgique ou posturaux.
Les chiropracteurs exercent dans le respect des recommandations de bonnes pratiques établies par la Haute Autorité de santé, comme celles récemment émises sur la prise en charge des cervicalgies en chiropraxie et effectue des diagnostics d'opportunités dans leur champs de compétence. 
Les patients peuvent consulter directement le chiropracteur qui recueille et analyse les informations nécessaires à l’établissement d’un diagnostic en chiropraxie et à leur prise en charge. Le chiropracteur choisit et met en œuvre dans son champ de compétence l’arsenal thérapeutique adapté aux besoins du patient. La prise de décision clinique du chiropracteur est guidée par l’addition de son expertise clinique, des valeurs et préférences du patient ainsi que les meilleures données scientifiques disponibles.
Le chiropracteur propose à la personne qui le consulte une prise en charge adaptée et centrée sur les besoins et l’état de santé de celle-ci. Le chiropracteur est tenu d’assurer la qualité et la sécurité des soins qu’il prodigue. Lorsque la situation clinique excède son champ de compétence, le chiropracteur adresse son patient à un médecin pour avis, diagnostic ou prise en charge. Dans l’intérêt du patient, il collabore avec les autres professionnels de la santé.
Cette discipline est exercée par plus de 100 000 chiropraticiens dans le monde, et par environ 1 200 praticiens en france.

la formation

En France, la formation s'effectue à l'Institut Franco-Européen de chiropraxie (IFEC). L'IFEC est accréditée par l'European Council on Chiropractic Education. Cette accréditation lui permet d'être le seul établissement en France à dispenser la formation internationale et standardisée des chiropracteurs.

Ainsi, tous les chiropracteurs  ont suivi un minimum de 4 960 heures d’enseignements théoriques et pratiques répartis sur cinq ans. La formation comprend  un clinicat de 18 mois avant l'obtention du diplôme permettant aux étudiants la prise en charge de patient sous la supervision de chiropracteurs expérimentés.


quelles différences entre                                                         un ostéopathe et un chiropracteur ?

Bien que les pathologies qui amènent les patients à consulter un chiropracteur ou un ostéopathe soient les mêmes, il existe malgré tout quelques différences entre les deux professions.La principale d'entre elle réside dans la formation. Comme indiqué précédemment, la formation dispensée aux chiropracteurs est universelle. En effet, que ce soit en France ou à l'étranger, chacun d'entre-eux aura suivi un minimum de 4 960 heures de formation sur 5 années a temps plein, incluant un clinicat de 18 mois. Le diplôme est reconnu dans la plupart des pays d'Europe et d'Amérique, en Australie, etc...

La formation des ostéopathes est plus hétérogène. Il peut s'agir d'une école post baccalauréat dont la formation à temps plein varie entre 3 et 6 ans. Il peut également s'agir de stages complémentaires s'adressant aux médecins, aux rhumatologues ou aux kinésithérapeutes souhaitant acquérir le diplôme d'ostéopathe.


réglementation française de la chiropraxie

En Janvier 2011, le ministère de la santé publie de nouveaux décrets d'application pour la profession de chiropracteur. Ils deviennent ainsi les seuls thérapeutes non médecins autorisés à pratiquer des manipulations vertébrales sans avis médical préalable.

Les actes autorisés pour les chiropracteurs sont :
- les manipulations/ajustements
- les mobilisations articulaires
- les techniques instrumentales (Activator ...)
- les techniques mécaniquement assistées (DROP...)
- les techniques sur les tissus mous (techniques musculaires, techniques musculo-aponévrotique, étirements musculo-aponévrotiques, contraction/relachement, frictions ligamentaires...)
- les mesures d'accompagnement (Exercices, conseils, éducation thérapeutique...)